La veille stratégique

La recherche, le traitement puis la diffusion d’information stratégique dans le but d’aider à la prise de décision, autrement dit la veille, est l’un des trois piliers de la de l’intelligence économique.

IE

Schéma des piliers de l’intelligence économique

Quelles sont les étapes d’une démarche de veille ?

  1. Identification des besoins : Établissement du plan de veille, liste des besoins en informations et détermination des objectifs (essentiel afin de pouvoir ensuite évaluer le retour sur objectifs de la démarche engagée)
  2. Veille : La veille peut être sous-divisée en 2 étapes : sourcing et collecte. Le sourcing consiste à repérer les sources d’information correspondant aux besoins définis en amont. La phase de collecte consiste à les mettre en surveillance à l’aide d’outils et de méthodes permettant une remontée rapide d’informations, ainsi qu’un classement et un archivage performant.
  3. Traitement des informations : tri et filtrage, éventuellement traduction (si sources étrangères), évaluation de la pertinence, annotations éventuelles.
  4. Expertise : mise en perspective et interprétation des résultats par des experts, Benchmarking, analyse SWOT (opportunités et menaces), analyse concurrentielle, simulations.
  5. Diffusion des résultats : Transmission aux responsables stratégiques, éventuellement recherche d’informations complémentaires sur demande.

cycle d'info

Représentation schématique des grandes étapes du cycle de l’information

Les sources peuvent être séparées en 2 catégories : les sources formelles provenant de supports identifiés et les sources informelles provenant d’un réseau de relations.

  • Sources informelles : experts métiers, (ex-)collaborateurs du concurrent, clients, fournisseurs, salons, séminaires, réseau de collègues et de partenaires commerciaux.
  • Sources formelles : Marchés, coopérations, alliances, modes, implantations, transferts de technologie, dépôts de brevets, équipes R&D, bases de données sectorielles, presse & revues spécialisées, portails d’information, newsgroups, nouvelles réglementations, appels d’offres, certains blogs et flux RSS.

D’une manière générale, on s’efforcera d’apprécier la validité des sources, la qualité des informations et la fréquence des mises à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *