L’Agenda Numérique pour l’Europe

Une stratégie pour une économie numérique prospère
«La révolution numérique doit servir en premier lieu les intérêts des citoyens et des
entreprises d’Europe»
Mme Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la stratégie numérique.

L’Agenda numérique pour l’Europe est la stratégie européenne pour une économie numérique prospère à l’horizon 2020. Elle définit les actions et politiques nécessaires pour maximiser les bénéfices de la révolution numérique pour tous. Dans cette perspective, la Commission travaillera étroitement avec les Etats membres, les associations concernées et les entreprises. Une assemblée numérique annuelle évaluera les progrès et les défis à venir.
Objectif : contribuer notablement à la croissance économique de l’UE et de faire profiter tous les secteurs de la société des avantages de l’ère numérique.
Virtuous_circle_graph_home_CS3Sept domaines d’action prioritaires :

  • créer un marché unique numérique,
  • accroître l’interopérabilité,
  • renforcer la sécurité de l’internet et la confiance des utilisateurs,
  • permettre un accès plus rapide à l’internet,
  • augmenter les investissements dans la recherche et le développement,
  • améliorer les compétences numériques et l’intégration,
  • et utiliser les technologies de l’information et des communications pour relever les défis auxquels la société doit faire face, tels que le changement climatique et le vieillissement de la population.

Un nouveau marché unique permettant de bénéficier des avantages de l’ère numérique
Trop d’obstacles entravent encore la libre-circulation des services et loisirs en ligne entre pays. L’Agenda numérique pour l’Europe adaptera les règles du Marché unique européen à l’ère numérique afin de dynamiser le marché du téléchargement de musique, d’établir un espace unique pour les paiements en ligne et d’améliorer la protection des consommateurs européens sur la toile.

Améliorer la normalisation et l’interopérabilité dans le domaine des TIC
L’Europe doit s’assurer que les nouveaux appareils électroniques, les programmes, les répertoires de données et l’ensemble des services puissent interagir partout – à l’image de l’internet. L’Agenda numérique considère l’amélioration des procédures de standardisation ainsi qu’une meilleure interopérabilité comme les clés du succès.

Renforcer la confiance et la sécurité
Seuls 12% des internautes se sentent en totale sécurité quand ils effectuent des transactions en ligne. Les menaces telles que les logiciels malveillants et la fraude en ligne perturbent les consommateurs et entravent les efforts visant à promouvoir l’économie en ligne. L’Agenda numérique propose une réponse européenne coordonnée aux cyber-attaques et des règles renforcées pour la protection des données privées.

Améliorer l’accès des Européens à l’internet rapide et ultra-rapide
Si l’Europe veut égaler les leaders mondiaux comme la Corée du Sud et le Japon, elle a besoin d’une vitesse de téléchargement de 30 Mbps pour tous les internautes et de 100 Mbps pour au moins 50% d’entre eux d’ici 2020. L’Agenda numérique a pour objectif de transformer cette ambition en réalité en stimulant les investissements et en proposant un plan détaillé pour la gestion du spectre radioélectrique.

Stimuler la recherche de pointe et l’innovation
Pour attirer les chercheurs d’Europe, une infrastructure et un financement adéquats sont essentiels. Les meilleures idées doivent se traduire en produits et services. Actuellement, l’investissement de l’UE en matière de recherche sur les TIC est inférieur à 50% de celui des Etats-Unis. L’Agenda numérique cherche à maintenir la compétitivité de l’Europe en renforçant la coordination de la recherche.

Doter tous les Européens de compétences numériques et leur donner accès à des services en ligne
Plus de 50% des Européens utilisent internet au quotidien – mais 30% ne l’ont jamais utilisé! Les personnes handicapées éprouvent des difficultés particulières à utiliser les nouveaux services et contenus électroniques. Tous les citoyens doivent avoir les compétences nécessaires pour participer à la société numérique. L’Agenda numérique s’attache à combler cette fracture numérique inacceptable

Libérer le potentiel des TIC pour en faire bénéficier la société
Les technologies numériques recèlent un potentiel énorme pour notre vie quotidienne et pour relever les défis sociaux. L’Agenda numérique met l’accent sur la capacité des TIC à réduire la consommation d’énergie, à révolutionner les services de santé et à améliorer les services publics. Grâce à la numérisation, l’héritage culturel européen deviendra accessible en ligne à tous.

Au nombre des avantages attendus, on peut citer la simplification des paiements et de la facturation électroniques, le déploiement rapide de systèmes de télémédecine et le développement d’appareils d’éclairage plus sobres en énergie. La stratégie numérique pour l’Europe est la première des sept initiatives phares prises dans le cadre de la stratégie Europe 2020 – Une stratégie pour une croissance intelligente, durable et inclusive.
Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *